Catégories
Défis Photo

Une grande peur

Catégories
Défis Photo

Main

Catégories
Défis Écriture

10 titres au hasard

24 juin – 10 titres au hasard

Dreams (Arizona Dream B.O) – Goran Bregovic

Une écriture classique, des influences traditionnelles, Goran Bregovic aime mettre les voix en avant. Ce n’est pas le registre dans lequel je le préfère, mais il est indissociable du cinéma d’Emir Kusturicza. En concert, les deux sont impressionnants.

Comme la lune – Joe Dassin

Je ne suis jamais objectif quand il s’agit de Joe Dassin. Il y a chez lui une autodérision qui me fascine. Et dans un titre comme celui-là, on sent bien qu’il était à l’affût des rythmiques rythm’n blues de l’époque. Cette légèreté assumée lui va aussi bien que le sens du tragique dans un titre comme Marie-Jeanne.

Comme un ours – Alexis HK

Sûrement pas la chanson que je citerais le concernant, mais la filiation avec Joe Dassin est évidente. La voix, la retenue et une forme de cynisme dans l’attitude sont de vraies qualité sur scène. Bien sûr, ce n’est pas un showman, mais l’écriture est ciselée. J’apprécie de temps en temps, mais je suis nostalgique de ce qu’il faisait il y a quelques années.

Superfreak – Rick James

Le genre de titre que tu connais parfaitement sans savoir comment. Très efficace sur le dancefloor, mais à y prêter l’oreille, le riff de basse est quand même bien méchant. C’est là qu’on prend conscience qu’à l’époque du disco, il y avait des bêtes de studio !

Mueva los Huesos – Big Phat Band

J’avoue, c’était inconnu au bataillon. Et pourtant, ça cuivre, ça sonne à la fois bien latino et Big Band. C’est plutôt irrésistible. Shake your bones !!!

Maman est folle – William Sheller

C’est probablement avec lui que j’ai découvert la force de la revisite en piano solo. Il suffit d’écouter cette main gauche… La main droite est implacable, mais ce groove. Et puis Sheller est un mélodiste hors pair. On sent toute la maîtrise technique et en même temps l’écriture est simple.

Ciao Ciao Manu – Txaranga Katxi

Du cuivre mais version fanfare. Alors non, ce n’est pas très fin. C’est plutôt sur l’énergie que ça joue, mais comment résister à Manu Chao et à la Mano Negra. Trop de souvenirs là dessus. On a juste envie de pogoter !

War – Hypnotic Brass Ensemble

Evidemment, là, on n’est plus vraiment dans de la fanfare même si les ingrédients sont là. Il y a du groove, des harmonies précises. Ce titre faisait partie de nos morceaux de bravoure avec la fanfare et j’ai en tête quelques versions gravées à jamais comme celle bien énervée dans les rues de Belgrade un soir de juillet.

Baatar Tsgtyn Nagats – Henri Tournier, Enkhjargal Dandarvaanchig

C’est le son des steppes mongoles ; ces basses dans la voix et les cordes qui invitent aux voyages. Tous les projets de ce musicien mongol sont du même acabit et je me souviens de son sourire et de sa générosité quand Armel est allé le voir pour avoir une dédicace du haut de ses cinq ans !

Let’s go to work – Electro Deluxe (Big Band)

De l’énergie, de la classe. En version Big Band, leur musique prend toute sa dimension. Incroyables sur scène, je me souviens m’être pris une bonne claque sur le port de Commerce à Brest alors que je ne les connaissais pas.