Catégories
Défis Écriture

Décrire son dernier lieu de vacances

Rose Marie

C’est une villa comme il y en a beaucoup dans le quartier. Quand on y arrive, elle a l’air relativement simple. Le portail métallique qui donne sur un petite cour cimentée se ferme avec quelque difficulté et la peinture extérieure s’écaille un peu. Trois ou quatre marches mènent à la porte d’entrée de bois noir. Elle s’ouvre sur un vaste salon actuel où trône un immense canapé. L’intérieur est à la fois sobre et élégant. Aux murs se côtoient quelques œuvres contemporaines et des antiquités chinées. Le tout est associé avec élégance.

Ce qui frappe immédiatement, c’est la vue. En effet, le salon est tourné vers l’extérieur grâce à de grandes baies vitrées qui attirent le regard. Une pelouse, toute en longueur longe une piscine et conduit à un petit portillon permettant d’accéder à la plage. À marée haute, on peut voir depuis le salon les vagues s’écraser sur les rochers situées à quelques centaines de mètres du large. Le salon s’ouvre à la fois sur un coin salle à manger près des baies vitrée et, à l’opposé, sur une cuisine ouverte parfaitement équipée et fonctionnelle. Face à elle, une première chambre et sa salle d’eau attenante accueillent les invités, et au bout du petit couloir, un petit bureau permet à la maîtresse des lieux de préparer ses cours.

Pour accéder à l’étage, il faut retourner dans la salle à manger et ouvrir la porte qui s’y trouve. Elle donne sur un palier qui distribue à la fois une deuxième salle d’eau et des toilettes d’une part, une petite cave et l’escalier. En empruntant ce dernier, on arrive au niveau supérieur où se trouvent un salon (qui peut faire office de chambre d’appoint) et la chambre principale. Tous deux ont une vue imprenable sur la mer. La chambre dispose également d’une salle de bain attenante avec baignoire. Le tout est meublé avec simplicité, mais avec un sens indéniable du confort. La cafetière en tête de lit est un luxe qui a un certain charme… Depuis le palier, un petit couloir conduit à une première terrasse bien abritée du vent et des regards où les amateurs de farniente peuvent s’adonner à de longue séances de bronzage potentiellement intégral. Un escalier extérieur mène à une deuxième qui offre une vue périphérique des plus agréable. Comment ne pas être attiré par cette plage au bout du jardin ?

Une fois franchi le portillon en passant par dessus, car l’oxydation marine a eu raison de sa mobilité, on descend quelques marches pour se retrouver les pieds dans le sable. Quelques mètres vers la gauche et ce sont de petits galets qui recouvrent le sol. Quelques rochers au large forment une anse où l’eau y est tranquille. En longeant la mer, on peut apprécier la vue de belles propriétés, dont beaucoup sont inoccupées. Skhirat est un lieu de villégiature pour les Rbatis aisés et même pour quelques riches retraités français qui ne viennent y passer que quelques jours dans l’année. Plus loin des escaliers de pierre permettent de rejoindre un petit sentier côtier où dès le début du printemps de nombreuses variétés de fleurs se mêlent en un multitude de tâches de couleur.

Mais ce qui fait l’attrait de cette plage de Jawhara, c’est la petite pointe rocheuse qui la termine, paysage minéral et presque lunaire constitué de roches calcaires creusées de toute part, formant de petites mares suite aux grandes marées. On peut aller s’y balader et d’approcher des vagues qui viennent s’écraser sur la petite falaise qui s’y trouve. On appréciera la douceur des embruns avant de prendre le chemin du retour vers la villa où l’un des salons extérieurs permettra de savourer au coucher du soleil un apéritif réconfortant.

Catégories
Défis Doodle

Dessiner quelque chose de vert

Catégories
Défis Photo

Ciel(s)